Archives de Tag: mma

Jeux Olympiques de Sotchi : Vrai ou faux record ?

Avec 15 médailles en Russie, la France a atteint son objectif. Et apporté aux JO une poignée de belles surprises. Mais derrière les chiffres se cache une réalité plus nuancée. Les échecs ont été nombreux et le programme n’a jamais été aussi fourni.

 

Début décembre. Fabien Saguez, directeur technique national de la fédération française de ski, annonce : « Pour les Jeux olympiques de Sotchi, notre objectif à la FFS est de 15 médailles, dont 5 en or », avant d’ajouter : « C’est un objectif ambitieux ». Le 23 février dernier, lors de la cérémonie de clôture de ces mêmes Jeux olympiques, le tableau des médailles affiche 15 récompenses (dont 4 en or)…pour l’ensemble de la délégation française. Un record aux Jeux olympiques d’hiver. Un record à l’allure trompeuse.

La suite de l’article ici

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marie-Marchand Arvier ? « C’est une grande malade ! »

Vincent Jay et Marie Marchand-Arvier Crédit Photo : Yves Perret média

Vincent Jay et Marie Marchand-Arvier
Crédit Photo : Yves Perret Média

Marie-Marchand Arvier est en route pour sa troisième olympiade. Après Turin en 2006 et Vancouver en 2010, Marie prendra le départ des épreuves de ski alpin en février prochain à Sotchi, en Russie. L’objectif est clair : ramener une médaille.

À ses côtés un allié de taille puisque son compagnon n’est autre que Vincent Jay, Champion Olympique de biathlon en 2010. Le Savoyard a mis un terme à sa carrière la saison passée. Son statut d’ancien champion est un petit plus pour Marie. Mais pas question de « lui donner de conseils techniques, explique Vincent. Mon rôle est d’intervenir dans les moments de doute, pour pallier les angoisses. Tout sportif passe par ces moments-là. Grâce à mon passé, je peux la comprendre et la rassurer. » Un rôle d’amoureux, pas de coach !

Un amoureux qui connaît les secrets de la réussite. Un savant mélange entre talent, travail et sacrifices. Du talent, elle en a Marie. Élevée à Nancy au milieu d’une fratrie de six enfants, rien ne prédestinait la jeune fille à un avenir aussi « glissant ». Guidée par sa passion, elle rejoint les montagnes pour y inscrire sa trace. Médaillée d’argent aux Championnats du monde de Val d’Isère en 2009, elle fait partie des meilleures françaises depuis 10 ans.

Côté travail, Marie n’est pas en reste cette saison. « Elle s’est beaucoup entraînée, plus dur et plus sérieusement que les années précédentes », admet Vincent. « Elle est impliquée, motivée et très professionnelle. »

Côté sacrifices, elle ne fait pas les choses à moitié non plus : « Marie fait preuve de beaucoup d’abnégation. On a mis tous les deux la priorité sur sa saison. On a pris moins de vacances et on a refusé des invitations pour se concentrer sur le ski ».

Un projet commun qui est loin de déplaire à Monsieur Jay : « à travers Marie, je vibre encore pour la compétition. C’est super excitant ! Tout ça sans avoir besoin de me sortir le cœur de la poitrine et passer des litres de sueur par terre !!! ». Nostalgie de retraité ? « Pas du tout, je suis dégoûté du sport. Les seules fois où je vais en faire c’est avec Marie. J’ai repris 6 kilos

Dès qu’il le peut Vincent va voir Marie sur les compétitions. « Je l’accompagne avant sur la piste et sur l’échauffement. Au début, j’avais peur que ça la perturbe mais au contraire. Elle arrive très bien à faire la part des choses. Même quand sa famille est sur place, elle arrive à se mettre dans sa bulle. Elle a cette faculté d’être présente quand il le faut. Et puis elle a plutôt bien réussi quand j’étais là ! ». Méribel (3ème), Val d’Isère (4ème), Cortina d’Ampezzo (10ème)… Ses trois meilleurs résultats l’hiver dernier…

Marie Marchand-Arvier Crédit photo : Yves Perret Média

Marie Marchand-Arvier
Crédit Photo : Yves Perret Médias

Vincent était présent, dans l’aire d’arrivée à « boire du chocolat chaud dans la tente Milka en la regardant  descendre», plaisante-il. Mais il fait moins le malin, Vincent, quand il voit Marie dévaler la pente à plus de 100 km/h ! « Je stress. Je ne me rendais pas compte de la vitesse et de la pente à la télévision. Sur place, je me suis rendu compte que ça envoyait. C’est une grande malade ! Ils sont tous fous et folles ! Tant qu’elle arrive en bas saine et sauve, je signe! » Quand il la voit s’élancer, de vieux sentiments ressurgissent : « je suis tendu pour elle. J’ai la même appréhension que quand je courrais.  Ce petit pincement, ce petit picotement, ce stress qui te fait aller de l’avant. C’est entre le stress et la peur même si je lui fais confiance. Je sais qu’elle est entraînée et qu’elle a la force pour tenir ses courbes.»

On est tenté de demander au Champion Olympique les conseils qu’il prodigue à Marie sur la préparation de cet événement planétaire. « On a beaucoup parlé et échangé sur ce sujet. Elle a plus d’expérience que moi sur les jeux. Nos situations sont différentes, explique Vincent. Je n’étais pas attendu du tout. J’étais prudent, je n’ai jamais annoncé que je voulais une médaille. On m’aurait promis une cinquième place, j’aurais signé tout de suite. Marie, c’est différent. C’est une leader, surtout depuis la blessure de Marion (ndlr : Rolland, Championne du Monde 2013). Elle a envie d’y aller, elle a envie de faire une médaille. Elle l’a annoncé. Elle a plus de pression sur les épaules que moi à l’époque.»

Sotchi, pour Marie, comme pour tant d’autres, n’est pas une simple compétition. « Pour Marie ces jeux c’est l’objectif d’une carrière sportive, une étape de sa vie. Le graal du sportif. C’est une phrase un peu bateau mais c’est vraiment ça ! », admet Vincent, qui reste sûrement son plus grand fan. « Je suis fière d’elle. Elle m’impressionne au quotidien par ce qu’elle fait. Une olympiade c’est déjà quelque chose d’énorme pour un sportif. Elle en a fait trois. Quoi qu’il arrive, elle aura marqué le monde du ski et de l’olympisme. »

En route sur une piste qu’elle n’affectionne pas particulièrement, « trop plate pour son petit gabarit et ses 60 kilos toute mouillée », selon Vincent, Marie est prête à défier les neiges Russes. L’objectif de Vincent, lui est tout autre: « que Marie s’épanouisse et s’éclate dans ce qu’elle fait ! ».

Méryll Boulangeat

Marie Marchand-Arvier

Marie Marchand-Arvier

Tagué , , , , , , , , ,