Pierra Menta #5 : «Comme une petite dépression»

Sixième victoire sur la Pierra Menta pour Laetitia Roux avec 48 minutes d'avance sur ses poursuivantes. Credit Photo/ Jocelyn Chavy

Sixième victoire sur la Pierra Menta pour Laetitia Roux avec 48 minutes d’avance sur ses poursuivantes.
Credit Photo/ Jocelyn Chavy

Laetitia Roux vient de remporter, avec sa coéquipière Axelle Mollaret, sa sixième Pierra Menta. Avec 83 kilomètres de course et 10 500 mètres d’ascension la course de ski-alpinisme la plus difficile au monde a tenu ses promesses. La favorite de l’épreuve, Laetitia Roux, aussi. Pour ce dernier épisode, elle évoque la journée qui l’a conduite au titre mais aussi ce qu’elle aime dans ce sport.

« En passant la ligne d’arrivée, je me suis dis « ça y est, c’est fait, c’est fini ! ». Une petite phrase accompagnée d’un grand soulagement et d’un moment de bonheur. Même si tout s’est passé idéalement pour notre équipe depuis le premier jour, rien n’est gagné d’avance. Jusqu’à la ligne d’arrivée, tout peut arriver. L’avance accumulée nous laissait une marge d’erreur mais il faut savoir rester concentré. Ne pas se laisser parasiter par l’enjeu. D’ailleurs dans enjeu, il y a jeu. Et c’est ce qui me plaît dans le ski-alpinisme. Nous sommes tous de grands enfants et Lire la suite

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pierra Menta #4 : « Nous avons croisé quelques petits pièges »

IMG_6545

Laetitia Roux et sa coéquipière Axelle Mollaret confortent leur première place.

Toujours en tête de la Pierra Menta après trois jours de compétition, Laetitia Roux, raconte comme elle a vécu sa journée. Elle nous transporte ainsi dans les coulisses de la compétition de ski-alpinisme la plus difficile au monde. Elle évoque aussi la gestion de la course par équipe, particularité de cette compétition qui se dispute à deux.

IMG_6539

« Le profil de la course était différent des autres jours. Un peu moins alpin, sur un terrain vallonné avec quelques passages en forêt et des panoramas magiques. Même si il y avait moins de difficultés purement techniques, ce n’était pas pour autant de tout repos. Le parcours était plus long qu’hier. Nous avons croisé quelques petits pièges. À commencer par Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pierra Menta #3 : « La sieste ? Ce ne sera pas pour aujourd’hui ! »

Laetitia Roux, quinze fois championne du monde de ski-alpinisme, nous fait découvrir, au jour le jour, les coulisses de la mythique Pierra Menta. Encore victorieuse de l’étape d’aujourd’hui, elle raconte sa journée marathon, sur les skis et en dehors.

Crédit photo/Jocelyn Chavy

Crédit photo/Jocelyn Chavy

« Le départ de l’étape d’aujourd’hui était assez stratégique, comme souvent. Nous sommes partis en masse en direction de la première montée. L’idée est de se décrocher rapidement du peloton pour ne pas être coincés sur les parties techniques. Au départ la piste est large et damée. Tout le monde peut se frayer une place. Puis nous arrivons en zone hors pistes où il y a seulement deux traces. C’est la partie la plus technique avec des conversions et de la neige qui glisse sous le pied. Les garçons sont plus rapides sur le sprint du départ mais Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

Pierra Menta #2 : « Au départ, mon inconscient a géré l’effort à ma place »

Pierra Ment, J1. Sous le regard du Mont-Blanc en arrière-plan. Crédit Photo/Jocelyn Chavy

Pierra Menta, J1. Sous le regard du Mont-Blanc en arrière-plan.
Crédit Photo/Jocelyn Chavy

Laetitia Roux est en lice pour un sixième titre sur la Pierra Menta, la course de ski-alpinisme la plus difficile au monde. Celle qui possède déjà quinze titres de championne du monde, nous fait partager sa compétition de l’intérieur. Vainqueur aujourd’hui de la première étape, elle évoque sa journée et sa gestion de l’alimentation sur cette course hors norme.

« En sortant de l’hôtel à 7 heures ce matin je me suis tout de suite rendue compte qu’il n’allait pas faire aussi froid qu’annoncé (ressentit à -22°C, ndlr). C’était un froid sec, beaucoup plus supportable que lorsque c’est humide. Mais froid quand même ! Mes mains l’ont tout de suite senti. Lorsque les températures sont basses, c’est toujours la partie du corps qui est, pour moi, la plus sensible. J’avais anticipé un grand froid. Sans hésiter, j’ai sorti les gros gants. « Gros » façon de parler, ce ne sont quand même pas des gants de ski alpin ! Au niveau des jambes, Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Pierra Menta #1 : « C’est la course la plus difficile au monde »

Crédit Photo/ Manu Molle

À 30 ans, Laetitia Roux sera au départ de sa neuvième Pierra Menta, du 8 au 12 mars prochain. En quête d’un sixième titre à Arêches-Beaufort, celle qui possède déjà quinze titres de championne du monde, nous fait partager sa compétition de l’intérieur. Chaque jour, l’un des plus beaux palmarès du sport français nous transporte dans les coulisses de cette compétition hors norme.

« Tant que je ferai du ski-alpinisme je serai au départ de la Pierra Menta. Avec 10 000 mètres de dénivelé positif sur quatre jours, c’est la course la plus difficile et la plus technique au monde. Nous sommes par équipes de deux, ce qui permet de diminuer la pression et de pouvoir compter sur l’autre en cas de coup de moins bien. À J-2 avant de cette nouvelle édition, je prends Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , ,

Coulisses de festivals

« Il y a une grosse logistique derrière ce projet », Séverine Beaudot, coordinatrice de l’événement en France.

Quand l’automne s’installe, que les feuilles colorées tombent des arbres, les fans de sports outdoors ont tendance à s’affoler. Déjà parce que c’est signe que la neige n’est plus très loin mais aussi parce que c’est la période où les festivals de films de sports sortent de leur hibernation. Escalade, ski, alpinisme, base jump, VTT, il y en a pour tous les goûts et partout. « Le début de saison approche, les gens commencent à penser à la neige et à la montagne, constate Thibaud Duchosal, organisateur du Winter Film Festival à Bourg St Maurice. Les équipes filment pendant la saison d’hiver et s’occupent de la post-production l’été. Les films sont donc prêts pour l’automne ».

Derrière ces moments riches en divertissements se cache souvent une logistique importante et Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Quand les bleus répètent leurs gammes, dans les coulisses de l’équipe de France de ski alpin.

Avant de faire leur show sur les neiges du grand cirque blanc, les skieurs de l’équipe de France vivent de longues phases d’entraînement. Printemps, été, automne. Autant de saisons pendant lesquelles ils répètent leurs gammes avec l’espoir de briller, une fois les premières neiges tombées. De Tignes à Saas Fee, sur les glaciers européens, ils nous ont raconté leur été, leur objectif et même un peu plus parfois. À travers cette série, partez à la rencontre des meilleurs skieurs français. Ceux-là même qui vous feront vibrer, cet hiver, devant votre poste de télévision. Préparez-vous à vivre une immersion dans les coulisses de l’équipe de France de ski alpin.

#1 : ALEXIS PINTURAULT

Leader de l’équipe de France à seulement 23 ans, Alexis Pinturault est au centre du troisième épisode de « Les bleus répètent leurs gammes ». En Suisse, il s’est confié sur son entraînement estival, ses objectifs de l’hiver et son très médiatique changement de matériel. Rencontre avec « la petite perle du ski français ».

#2 : TESSA WORLEY

Championne du monde en 2013, Tessa Worley a été privée de Jeux Olympiques l’hiver dernier suite à une blessure au genou. Cet automne, dans le cadre de la série « Les bleus répètent leurs gammes », nous sommes allés à sa rencontre. La skieuse tricolore a évoqué sa confiance, ses doutes et son retour sur les skis.

#3 : ADRIEN THÉAUX

Pour cet épisode de « Les bleus répètent leurs gammes », nous avons suivi Adrien Théaux. À l’aube de la saison, sur le glacier de Tignes, il s’est livré. Changement de matériel, été compliqué, préparation mental, ambiance de groupe. Avec honnêteté, il raconte tout.

#4 : STEVE MISSILIER

Après sa médaille olympique l’hiver dernier, l’été de Steve Missilier n’a pas été de tout repos. Dans le cadre de la série « Les bleus répètent leurs gammes », il se confie sur son été et évoque ses ambitions pour l’hiver. Loin d’être rassasié après son succès olympique, il rêve à nouveau de podium et pas seulement en géant.

#5 : MARION ROLLAND

La carrière de Marion Rolland a été ponctuée de haut et de bas. La championne du monde en titre se confie pour la série « Les bleus répètent leurs gammes ». Elle évoque sa blessure au genou en septembre 2013 et les raisons qui l’ont poussées à remonter sur les skis. Rencontre touchante avec une skieuse attachante.

Textes et vidéos : Méryll Boulangeat

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pourquoi ces sportifs ont-ils adopté le sans gluten ?

« La rice-party avant l’effort va-t-elle remplacer la traditionnelle pasta-party ? ». Marion Rouxel, diététicienne sportive pour la marque de produits énergétiques, Overstim’s se pose la question. De plus en plus de sportifs se tournent vers ce type d’alimentation. Simple effet de mode ou réel impact sur les performances sportives ? Rencontre avec des sportifs qui se sont convertis au régime sans gluten.

La championne olympique de VTT, Julie Bresset, a adopté une alimentation sans gluten il y a un an et demi.

Julie Bresset a tout gagné en VTT. Championne du monde et championne olympique, elle s’est tournée vers le sans gluten il y a un an et demi. Et ne lui parlez pas de régime :

Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , ,

TDF : « Moi, masseur ! Mais pas seulement »

Pendant le Tour de France, Le sport entre les lignes vous fait découvrir les coulisses d’une équipe de cyclisme (Cofidis) en rencontrant plusieurs de ses protagonistes. Cet épisode vous emmène à la rencontre d’un des masseurs de l’équipe : Christophe Hajaer. Présent depuis une vingtaine d’années dans le milieu du cyclisme professionnel, il est assistant sportif chez Cofidis depuis 2003. Titulaire d’une formation massage, confort et bien-être, de nombreux cyclistes professionnels sont déjà passés entre ses mains.

« Sur le Tour de France, l’équipe compte cinq masseurs. Chacun d’entre nous à deux cyclistes attitrés. On s’occupe d’eux pendant toute la grande boucle. Pour un massage il faut compter une heure. Cela peut même aller jusqu’à une heure et demi pendant les journées de repos. Selon l’état de fatigue, les cyclistes sont massés de la tête aux pieds. Bien sur, la priorité ce sont les jambes. Mais les coureurs sont aussi demandeurs au niveau du bas du dos, des paumes des mains et Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , ,

TDF : « Deux types de blessures chez les cyclistes »

Pendant le Tour de France, Le sport entre les lignes vous fait découvrir les coulisses d’une équipe de cyclisme (Cofidis) en rencontrant plusieurs de ses protagonistes. Cet épisode vous emmène à la rencontre du médecin de l’équipe, Jacky Maillot. Présent depuis une quinzaine d’années dans le monde du cyclisme professionnel, le docteur a rejoint l’équipe Cofidis il y a sept ans.

Jacky Maillot, médecin de l’équipe Cofidis pendant le Tour de France

« Mon travail de médecin au sein de l’équipe se décompose en plusieurs temps. En début de saison, j’effectue une batterie de tests médicaux : échocardiographie, tests à l’effort, bilan général… Il y a ensuite un suivi classique tout au long de l’année. Je me déplace sur les compétitions les plus importantes comme le Tour de France. Je suis en déplacement entre 110 et 120 jours par an. Le reste du temps, je le passe dans un cabinet libéral.

Sur le Tour mon emploi du temps très chargé.

Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,