Archives de Catégorie: VTT

Pourquoi ces sportifs ont-ils adopté le sans gluten ?

« La rice-party avant l’effort va-t-elle remplacer la traditionnelle pasta-party ? ». Marion Rouxel, diététicienne sportive pour la marque de produits énergétiques, Overstim’s se pose la question. De plus en plus de sportifs se tournent vers ce type d’alimentation. Simple effet de mode ou réel impact sur les performances sportives ? Rencontre avec des sportifs qui se sont convertis au régime sans gluten.

La championne olympique de VTT, Julie Bresset, a adopté une alimentation sans gluten il y a un an et demi.

Julie Bresset a tout gagné en VTT. Championne du monde et championne olympique, elle s’est tournée vers le sans gluten il y a un an et demi. Et ne lui parlez pas de régime :

Lire la suite

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Objectif Finisher

« Je ne me suis jamais senti aussi vivant. Je vais devenir un finisher. Je vois l’arche d’arrivée, le speaker dit mon nom, mes potes sautent et gesticulent. Je suis dans un état second, une sorte de plénitude. Je touche le bonheur du doigt ». Ces mots sont ceux du coureur cycliste, Fred Azzolin après avoir bouclé la MB Race, l’an dernier. Avec 140 kilomètres de course et 7000 mètres de dénivelé dans le massif du Mont-Blanc, l’organisation a bien choisi son slogan : Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

"Je me bats pour passer un centimètre de plus ici ou là"

L’épreuve de Coupe du monde disputée à Méribel a mis le petit monde du VTT Trial en ébullition. Alors que certains pilotes et médias spécialisés ont dénoncé un parcours trop difficile et dangereux à l’approche des Championnats du monde (le 6 septembre en Norvège), d’autres comme  Vincent Hermance, ont souhaité exprimer leur plaisir de se dépasser sur des parcours un peu plus engagés. Le champion du monde en titre partage sa vision de son sport et de la prise de risque qu’il nécessite.

Vincent Hermance

Vincent Hermance, Champion du monde de VTT trial 26 »                                                                                               Crédit photo : Méryll Boulangeat

 » Il y a avant tout une idée reçue qui m’exaspère : le trial spectacle serait une forme de prostitution aux sirènes de la médiatisation, pervertir une pratique noble pour la dénaturer.  Hors si je fais du trial, c’est aussi parce que c’est un sport spectaculaire, parce que les gens sont ébahis par nos performances et qu’on fait rêver les gamins. Si j’avais vu mon idole de jeunesse, Monsieur Marc Vinco, descendre de son bike en haut de la cascade de Bercy parce qu’il prenait trop de risques, et bien j’aurais arraché mes posters de lui et j’aurais fait du BMX. Mais non, il s’est dépassé, il m’a fait rêver, et avant tout il s’est fait rêver lui-même j’en suis sûr. A titre personnel, je trouve qu’il n’y a pas de plus belle définition du trial que la zone de branches au dessus de l’eau proposée à Meribel, la fameuse zone qui a cristallisé le débat.

Vincent Hermance à Méribel sur « la fameuse zone qui a cristallisé les débats »                                                              Crédit photo : Méryll Boulangeat

En plus d’être technique et complète, elle était spectaculaire. Pas du genre spectaculaire parce que tracée à cinq mètres du sol. Mais spectaculaire de par les émotions qu’elle procure à toutes les personnes présentes : le spectateur néophyte ne peut concevoir une bicyclette passant par ces voies, l’aficionado n’ose l’imaginer, le pilote en rêve secrètement et clame haut et fort qu’il triomphera aisément alors qu’au fond de lui, il a certainement peur.

tour de pise ag

Kevin Aglae, Champion de France de VTT trial 26 » sur la zone « Italie » de la coupe du monde de Méribel                   Crédit photo : Méryll Boulangeat

Je me rêve depuis toujours Viking. Le genre de mec qui ne connaît pas la peur. Mais j’en suis bien loin. Qu’à cela ne tienne, il y a du coup un panel d’émotions à dompter.  J’aime le trial lorsqu’il me pousse à me dépasser. Je me bats pour passer un centimètre de plus ici ou là, mais je trouve bien plus fort de se battre non plus contre une toise mais contre soi même. Le sport est pour moi un condensé de la vie, alors lorsqu’avant un passage je crains pour ma carcasse, que lors de l’action je me sens guidé par l’instinct de survie, et qu’après celui-ci j’ai l’impression d’avoir terrassé un dragon trop longtemps enfoui en moi, et bien je bénis le traceur de m’avoir offert cela. De tels moments n’ont pas de prix, je vis pour cela. J’aime le trial pour sa complexité et pour ce que chacun peut y trouver, y puiser. Je respecte la vision de chacun. Acceptez que je fasse du trial parce que les combats de gladiateurs sont obsolètes. »

Vincent Hermance

 

Gilles Coustellier

Gilles Coustellier                                                                                                                                                                 Crédit photo : Méryll Boulangeat

 

 

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Les fous du guidon

Pendant quatre jours la Coupe du monde de VTT a fait étape à Méribel. Retour sur les coulisses de cet évènement international.

La descente : théâtre de toutes les folies, les pilotes pouvant atteindre jusqu’à 75 kms/h sur des terrains accidentés. Pour Morgane Charre, compétitrice chez les dames : « c’est une piste hyper plaisante. Naturelle et variée, elle est à la fois technique avec des parties raides et des zones plus plates et rapides« .

C'est dans le froid et brouillard que les descendeurs ont effectués leurs derniers entraînements

C’est dans le froid et le brouillard que les descendeurs ont effectué leurs derniers entraînements.

 

desc de face

 

saut du haut

Le brouillard n'a pas empêché les courageux de se déplacer pour assister aux épreuves de descente... Un poste d'observation privilégié puisque les spectateurs sont à quelques mètres seulement des pilotes

Le brouillard n’a pas empêché les courageux de se déplacer pour assister aux épreuves de descente… Un poste d’observation privilégié puisque les spectateurs sont à quelques mètres seulement des pilotes et ce sur toute la longueur du parcours.

Les photographes aussi sont aux premières loges, souvent à la limite du contorsionnisme, pour dénicher quelques jolis  clichés !

Les photographes sont aux premières loges, souvent à la limite du contorsionnisme, pour dénicher quelques jolis clichés!

a fond

Partie dans les bois

Partie dans les bois

Tout le long du parcours des bénévoles, munis de leur sifflets, sont chargé d'annoncer l'arrivée des pilotes dans leur zone.

Tout le long du parcours des bénévoles, munis de leur sifflets, sont chargé d’annoncer l’arrivée des pilotes dans leur zone.

Les bois, la partie la plus technique de la piste avec racines et troncs d'arbres à négocier

Les bois, la partie la plus technique de la piste avec des racines et des troncs d’arbres à négocier. Les spectateurs présents, équipés de divers objets bruyants, affichent leur engouement pour la discipline !

Thibaut Ruffin est pilote et team manager. Blessé la veille sur cette piste, il profite de son forfait pour analyser les passages des pilotes. "J'observe sur le bord de la piste et je donne des informations sur les trajectoires, l'état de la piste et autres à mes coéquipiers par téléphone avant qu'ils ne s'élancent. Il n'y a pas une ligne idéale mais de nombreuses options. Pendant les entrainements nous avons sur nos téléphones portables des logiciels qui décortiquent toutes les sections".

Thibaut Ruffin est pilote et team manager. Blessé la veille sur cette piste, il profite de son forfait pour analyser les passages des pilotes. « J’observe sur le bord de la piste et je donne des informations sur les trajectoires, l’état de la piste et autres à mes coéquipiers par téléphone avant qu’ils ne s’élancent. Il n’y a pas une ligne idéale mais de nombreuses options. Pendant les entrainements nous avons sur nos téléphones portables des logiciels qui décortiquent toutes les sections« .

 

 

descente de fou

En fin de parcours, la ligne d'arrivée comme seul horizon, les pilotes se retrouvent dans la partie la plus rapide de la piste.

En fin de parcours, la ligne d’arrivée comme seul horizon, les pilotes se retrouvent dans la partie la plus rapide de la piste.

La ligne d'arrivée

La ligne d’arrivée

La zone presse

La zone presse

Au terme d'une belle compétition, le Français, Loris Vergier, est sacré chez les junior. Il remporte ainsi le classement général de la Coupe du monde à quelques jours des Championnats du monde

Au terme d’une belle compétition, le Français, Loris Vergier, est sacré chez les junior. Il remporte ainsi le classement général de la Coupe du monde à quelques jours des Championnats du monde.

David Magnat, journaliste au Dauphiné Libéré recueille les premières impressions du vainqueur du jour

David Magnat, journaliste au Dauphiné Libéré recueille les premières impressions du vainqueur du jour

 

 

Tagué , , , , ,
Publicités