Archives de Catégorie: Tennis

Michaël Llodra, papa avant tout !

Mickael Llodra et son fils
CP/L’Equipe

Comment concilier carrière de haut niveau et vie de famille ? Si certains sportifs ont du mal à trouver la recette, le tennisman Michaël Llodra est lui, un professionnel en la matière. À seulement 34 ans, le médaillé d’argent olympique de Londres (2012) est déjà père de trois enfants. L’aînée fêtera bientôt ses 11 printemps, le cadet est âgé de sept ans et la petite dernière a vue le jour il y a Lire la suite

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Stade nouvelle génération : Dans les coulisses de l’02 de Londres

Le stade de l'O2 Arena de Londres. CP/ATP

Le stade de l’O2 Arena de Londres. CP/ATP

L'O2 Arena de Londres. CP/Méryll_B

L’O2 Arena de Londres. CP/Méryll_B

De l’extérieur, le bâtiment a des airs de Space Montain. Mais une fois les grandes baies vitrées de l’entrée franchies, c’est tout un univers qui se dévoile sous l’immense dôme faisant office de toit. Situé au cœur de Londres, l’O2 Arena est bien plus qu’un stade où les meilleurs tennismens de la planète se sont affrontés toute la semaine. L’O2 Arena est un lieu de vie pouvant accueillir rencontres sportives et concerts. Boutiques, bars, restaurants, salle d’escalade ou encore salle de cinéma.

L'O2 et ses airs de centre commercial. CP/Méryll_B

L’O2 et ses airs de centre commercial. CP/Méryll_B

L'intérieur de l'O2 et son ambiance village. CP/Méryll_B

L’intérieur de l’O2 et son ambiance village. CP/Méryll_B

Les "rues" animées de l'O2 Arena. CP/Méryll_B

Les « rues » animées de l’O2 Arena. CP/Méryll_B

Amateurs de sports et néophytes se retrouvent ainsi sur un même lieu et, dans le cadre du Master de Londres, le tennis devient prétexte à mélanger les genres. Le cours central, placé au cœur du bâtiment, devient un lieu de spectacle où les joueurs s’affrontent dans une ambiance digne des gladiateurs. Un show à l’américaine bien ficelé accompagné de son jeu de sons et de lumières. Ainsi, l’entrée des joueurs est une vraie mise en scène : tout commence par un battement de cœur qui résonne devant plus de 20 000 spectateurs, les joueurs font leur entrée dans un nuage de fumée. Des stars, ce sont tout simplement des stars.

Les jeux de sons et de lumières assurent l'ambiance dans le stade. CP/Méryll_B

Les jeux de sons et de lumières assurent l’ambiance dans le stade. CP/Méryll_B

Entrée de Djokovic sur le central. CP/Méryll_B

Entrée de Djokovic sur le central. CP/Méryll_B

Novac Djokovic, numéro 1 mondial. CP/Méryll_B

Novac Djokovic, numéro 1 mondial. CP/Méryll_B

Les coulisses du stade sont tout aussi impressionnantes. A commencer par la « Fan Zone ». Lieu de passage obligatoire pour le public, il regroupe les stands des marques et des sponsors de l’événement. Jeux, rencontres, démonstrations, tout y est. Un lieu commun à tout autre rassemblement sportif en outre. L’originalité du concept vient des courts de tennis annexes qui donnent sur le public. Ainsi, fans de tennis, et novices de la petite balle jaune, ont le privilège d’assister à l’entraînement des stars de la discipline. Seul un filet sépare les curieux spectateurs des joueurs comme Stanislas Wawrinka, Novac Djokovic et autres. Une originalité propre au stade londonien.

Entrée de la "Fan Zone". CP/Méryll_B

Entrée de la « Fan Zone ». CP/Méryll_B

Le public possède un accès direct aux entraînements des joueurs, un luxe. CP/Méryll_B

Le public possède un accès direct aux entraînements des joueurs, un luxe. CP/Méryll_B

Le court annexe où les joueurs s'entraînent devant le public. CP/Méryll_B

Le court annexe où les joueurs s’entraînent devant le public. CP/Méryll_B

Après ces séances d’entraînement exhibitionnistes, les joueurs rejoignent leurs vestiaires personnels. Disséminées le long d’un grand couloir, les loges des joueurs sont identifiables par une grande image les représentant. Ainsi, le vestiaire de Marin Cinic sépare ceux de Novac Djokovic et de Rodger Federer, les deux prétendant à la victoire.

En coulisse, le couloir qui mène au court central, le long duquel se trouvent les vestiaires des joueurs. CP/Méryll_B

En coulisse, le couloir qui mène au court central, le long duquel se trouvent les vestiaires des joueurs. CP/Méryll_B

Le vestiaire privé de Rodger Federer. CP/Méryll_B

Le vestiaire privé de Rodger Federer. CP/Méryll_B

Les joueurs ont accès à des kinésithérapeutes mis à disposition par l'ATP. CP/Méryll_B

Les joueurs ont accès à des kinésithérapeutes mis à disposition par l’ATP. CP/Méryll_B

Sur le Master de Londres, les joueurs sont chouchoutés. Outre les vestiaires privés, ils ont accès, quelques étages plus haut, à une loge qui leur est spécialement dédiée. Canapé, encas, billard, tout est calculé pour que les meilleurs mondiaux s’y sentent bien. Le clou de l’endroit : une vue plongeante sur le court central. Ils peuvent suivre de manière privilégiée toutes les rencontres qui ont lieu dans l’arène en contre-bas. À quelques mètres de là, un autre espace a été conçu pour accueillir les familles de joueurs et les VIP. Toujours dans une ambiance aux lumières tamisées et aux tons bleutés, le lieu offre un bar, des canapés et la même vue magique sur le court central.

L'espace réservé aux joueurs avec encas et vue privilégiée sur le court central. CP/Méryll_B

L’espace réservé aux joueurs avec encas et vue privilégiée sur le court central. CP/Méryll_B

Le central vue depuis le salon privé des joueurs. CP/Méryll_B

Le central vue depuis le salon privé des joueurs. CP/Méryll_B

Dans le salon des joueurs. CP/Méryll_B

Dans le salon des joueurs. CP/Méryll_B

Le billard mis à disposition des joueurs. Les boules sont équipées de capteurs de lumière qui permettent de suivre leurs déplacements. Un gadget qui plait particulièrement aux joueurs. CP/Méryll_B

Le billard mis à disposition des joueurs. Les boules sont équipées de capteurs de lumière qui permettent de suivre leurs déplacements. Un gadget qui plait particulièrement aux joueurs. CP/Méryll_B

Espace VIP. CP/Méryll_B

Espace VIP. CP/Méryll_B

Le bar de l'espace VIP. CP/Méryll_B

Le bar de l’espace VIP. CP/Méryll_B

A l’entrée de la loge des joueurs, derrière un grand bureau, un homme attend. Ce monsieur n’est autre que le concierge de l’ATP. Son rôle : répondre à toutes les demandes des sportifs. Nounou, restaurant, théâtre, quelles que soient les attentes des joueurs, il se démène pour leur trouver une solution, résoudre leur petits problèmes de la vie quotidienne et effectuer les réservations.

Le concierge répond à toutes les attentes des joueurs. CP/Méryll_B

Le concierge répond à toutes les attentes des joueurs. CP/Méryll_B

Dans les sous-sols, à côté de la régie de télévision, toute une équipe s’active. Il s’agit du service de restauration. Les sportifs partagent la même cantine. Au menu : « pasta bar, soupes, salades et menu du jour, explique la jeune femme chargée de la communication au sein de l’ATP. La nouveauté cette année, c’est le sushi bar. C’est un aliment parfait pour les sportifs, frais et original. Nous nous sommes aussi adaptés au régime alimentaire de certains en proposant des plats comme des pâtes sans gluten ou encore des smoothies au lait de soja ».

Au coeur des coulisses : Binevenue dans les cuisines de l'O2, là où les petits plats des champions sont mijotés. CP/Méryll_B

Au coeur des coulisses : Binevenue dans les cuisines de l’O2, là où les petits plats des champions sont mijotés. CP/Méryll_B

Le couloir qui mène à la cantine. CP/Méryll_B

Le couloir qui mène à la cantine. CP/Méryll_B

L’O2 Arena représente tout ce dont les stades modernes rêvent. Lieu de vie, d’échange, de sport et de spectacle, tout y est centralisé. Entrer dans l’O2 de Londres, c’est presque comme un petit voyage où la notion du temps s’estompe, les loisirs prenant le pas sur tout ce qui se passe à l’extérieur. Bienvenue dans une petite bulle où la petite balle jaune entre dans une autre dimension.

DSC05708

Le court central de l'O2 Arena. CP/ATP

Le court central de l’O2 Arena. CP/ATP

Méryll Boulangeat

Suivez-nous sur Facebook

Tagué , , , , , , , , ,

Un sparring partner pour Federer et compagnie

Rodger Federer et son sparring partner du jour, Jules Marie. CP/Tennis Magazine

Rodger Federer et son sparring partner du jour, Jules Marie. CP/Tennis Magazine

Sur le bord de l’imposant court central de l’O2 Arena de Londres, les yeux attirés par les joueurs de tennis qui s’entraînent, Jules Marie, raquette à la main, observe. L’œil attentif, il décrypte les gestes des joueurs, le son du cordage de leurs raquettes. Ici, au Master de tennis de Londres, seuls les meilleurs tennismen de la planète sont conviés. Les huit premiers du classement ATP (circuit professionnel international) en simple et les huit meilleures équipes en double. L’Elite de la discipline, la crème du tennis mondial…et Jules Marie. Le Français est classé 260ème mondial. Pourtant pendant une semaine, il foulera, comme ses idoles, la surface abrasive de l’O2 Arena. Jules Marie a été choisi pour être le « sparring partner » des joueurs qualifiés pour cette finale de haut vol. Le sparring partner, ou partenaire d’entraînement, est indispensable aux joueurs de tennis. Pour se préparer et travailler des éléments techniques, ils ont besoin d’un bon joueur face à eux. Un joueur qui maîtrise le sport, ses codes et ses subtilités. Pas besoin d’être dans le top du classement pour être un sparring partner, il suffit de faire ce que le champion demande.

Jules Marie. CP/Tennis Magazine

Jules Marie. CP/Tennis Magazine

« On the Road » : sur la trace des champions

A 23 ans, Jules Marie découvre ce rôle pour la première fois à Londres. Il a été choisit parmi plus de 200 jeunes candidats prétendants au poste. Tous sont sponsorisés par la marque Tecnifibre et bénéficient depuis deux ans du programme « On the road ». À travers ce programme les jeunes talents sont accompagnés avec l’objectif d’atteindre les plus hautes marches des podiums. Dans ce cadre, en partenariat avec l’ATP, Tecnifibre a mis à disposition de l’organisation du Master de Londres les sparring partner, dont Jules Marie. Guillaume Ducreut est le team manager de cette équipe de champions en devenir. C’est lui qui a sélectionné les deux sparring partner de l’édition 2014 : « Il faut avoir un bon niveau de jeu mais ce n’est pas la seule condition. Être sparring partner, c’est être au service d’un joueur. Tout le monde n’en est pas capable. J’ai choisi des personnalités respectueuses et disciplinées. Le dernier critère pour être retenu, c’est l’attachement à la marque. À travers ce team, j’essaie de rassembler les joueurs sur des valeurs communes. Pour nous l’esprit d’équipe est très important. »

Jules Marie pendant un entraînement sur le central. CP/Méryll_B

Jules Marie pendant un entraînement sur le central. CP/Méryll_B

« Federer était très relâché, assez déconneur »

Pour Jules, faire partie de l’aventure est « une chance unique ». Ainsi, il côtoie les joueurs dont il s’inspire au quotidien. Son premier entraînement sur les courts anglais, Jules l’a fait en compagnie du joueur Japonais, Kei Nishikori, 5ème mondial. « Au début je me suis posé des questions, j’avais peur de ne pas arriver à jouer. En plus, avec les balles neuves et le terrain abrasif, les effets étaient différents de ce dont j’avais l’habitude. J’avais les jambes et les bras un peu raides. Il y avait plus de public pour cet entraînement que lorsque je joue un match. Au fur et à mesure du jeu, je me suis décrispé. »

Jules Marie avec le Japonnais, Kei Nishikorii sous le regard de son entraîneur, Michael Chang, et le public massé devant le court. CP/Méryll_B

Jules Marie avec le Japonnais, Kei Nishikorii sous le regard de son entraîneur, Michael Chang, et le public massé devant le court. CP/Méryll_B

De ces balles échangées avec les meilleurs, Jules se souviendra de son entraînement avec Stanislas Wawrinka. « J’étais à 200% tout au long de l’entraînement. Nous avons joué pendant près d’une heure, j’étais super concentré. On a fait quelques points, j’ai plutôt bien joué, j’ai même gagné 11-3 », souriait le jeune joueur de Caen à l’issue de la rencontre.

 

Jules Marie et Stan Wawrinka après un entraînement. CP/Tennis Magazine.

Jules Marie et Stan Wawrinka après un entraînement. CP/Tennis Magazine.

Pour Jules Marie, chaque joueur est différent et chaque entraînement lui apporte son lot de satisfaction. Ainsi, après ces moments d’intimités partagés, pour Jules Marie, le numéro 1 n’est autre que le très populaire Rodger Federer : « Pendant la séance, il était très relâché, assez déconneur. Il n’était pas à 100% pendant tout l’entraînement. Mais quand il a décidé d’élever le niveau de jeu, j’ai senti une grosse différence. Notamment sur son coup droit. La vitesse était impressionnante. J’avais parfois des difficultés pour voir où partait la balle. À la fin de l’entraînement, j’ai pu discuter avec lui, il était très ouvert, souriant et à l’écoute.»

Une fois sur le terrain, Jules s’exécute en fonction des demandes des joueurs. Tous les matins, il arrive à 8h30. Bien qu’on lui donne un programme la veille, il peut-être appelé à n’importe quel moment de la journée en fonction des exigences des joueurs. Quand il n’est pas sur le court, il attend, téléphone à la main, qu’un joueur ait besoin de ses services. Vers 16h30, l’attente prend fin. Il sait qu’à partir de cette heure-ci, il ne sera plus sollicité jusqu’au lendemain. Alors il savoure, avec envie, les matchs qui opposent les meilleurs protagonistes du moment.

Jules Marie après un entraînement sur le court central de l'O2 Arena de Londres. CP/Méryll_B

Jules Marie après un entraînement sur le court central de l’O2 Arena de Londres. CP/Méryll_B

Son rôle de sparring partner fait de Jules Marie l'objet de sollicitations médiatiques. CP/Méryll_B

Son rôle de sparring partner fait de Jules Marie l’objet de sollicitations médiatiques. CP/Méryll_B

Jules profite au maximum de l’expérience pour enrichir son jeu. « Sur le court, je regarde ce qu’ils font, comment ils utilisent les zones du terrain, comment ils agressent, comment ils s’entraînent. » Pourtant, pour lui, c’est hors du terrain que l’aventure prend tout son sens : « C’est super intéressant de les voir vivre en dehors du court. Je regarde ce qu’ils mangent, comment ils s’entraînent à la salle de gym, leurs protocoles avant les matchs et la veille des compétitions. » Aux premières loges, des petites étoiles dans les yeux, Jules rêve de gloire et de victoire. Aujourd’hui, il immortalise par des photos chaque entraînement. « Juste dire que j’ai tapé la balle avec eux, c’est énorme ». Demain, il espère à son tour, à l’image des Djokovic, Federer et autre Wawrinka, faire partie des meilleurs joueur du monde et d’avoir, ainsi, besoin d’un jeune sparring partner.

Méryll Boulangeat @Meryll_B

Le sport entre les lignes sur Facebook

Si vous avez aimé cet article, lisez aussi  : Les petites mains de Roland Garros et Chaise de luxe à Roland Garros

 

Tagué , , , , , , , , , ,

Les petites mains de Roland Garros

Roland Garros 2014

Roland Garros 2014

Dans l’enceinte de Roland Garros, un jeune homme pousse la porte de l’infirmerie. Il porte, comme de nombreux autres jeunes, un tee-shirt bleu avec l’inscription « We are tennis.com », tenue officielle du ramasseur de balles pendant les Internationaux de tennis de Paris. Il se tient la tête, une bosse commence à apparaître sur son front. « Tu t’es pris une balle ? », demande l’infirmière. « Non le coin d’un cours », répond timidement l’adolescent. Pas affolé, le jeune homme est pressé de repartir. A peine l’infirmière lui a mis de la glace sur la tête, il a déjà le regard tourné vers la sortie avec l’envie pressante de retourner sur le court.

Et pour cause, être ramasseur de balles à Roland Garros est un privilège. Ils sont environ 250 jeunes à officier pendant les trois semaines que dure le tournoi. Agés de 12 à 16 ans, ils ont été triés sur le volet. Tous joueurs de tennis, licenciés FFT, ils ont été sélectionnés parmi de nombreux volontaires. Pendant deux jours, la Fédération Française de Tennis a organisé des journées de sélection avec des adolescents venus de toute la France. Les heureux retenus ont ensuite été formés pendant une semaine spécialement pour Roland Garros. Pendant trois semaines, les veinards fouleront la terre battue parisienne, loin de l’école et des contraintes habituelles. « Certains n’ont pas eu de problèmes à louper l’école. Pour moi, ça a été un peu plus compliqué, mais j’ai réussi quand même, sourit le jeune de l’infirmerie. C’est trop cool de pouvoir faire ça. »

Un ramasseur de balles

Un ramasseur de balles

Des équipes de six ramasseurs de balles sont confectionnées. Il y a deux équipes par court qui font des roulements toutes les heures pendant toute la journée de compétition. Chaque équipe dispose de son propre coach. Il est là pour les surveiller et les évaluer à la fin de chaque match. Les ramasseurs les mieux notés seront ensuite désignés pour officier sur les grands courts et pendant la finale. Chaque match est important pour les ramasseurs qui ne doivent montrer aucun signe d’hésitation et être irréprochables.

La chaise réservée du coach des ramasseurs de balles

La chaise réservée du coach des ramasseurs de balles

Roland Garros 2014

Roland Garros 2014

 

Outre la précision dans le ramassage et la distribution des balles, les ramasseurs doivent avoir une bonne condition physique car ils passent leur journée à courir. A l’entrée des courts, les spectateurs peuvent observer l’échauffement des ramasseurs de balles. Mouvements de bras, de jambes, petites accélérations, petits sauts. Ils s’échauffent comme si ils allaient eux aussi faire un match. Jamais loin, leur coach garde un œil vigilant.

Echauffement en groupe des ramasseurs de balles

Echauffement en groupe des ramasseurs de balles

Les ramasseurs de balles cours sur le terrain

Les ramasseurs de balles courrent sur le terrain

 

Etre ramasseur de balle c’est aussi, pour ces jeunes tennismen et tenniswomen en herbe, l’occasion de côtoyer les grandes stars du tennis mondial. « C’est génial de les voir de si près, raconte une jeune fille. Nous n’avons pas le droit de leur parler mais nous arrivons parfois à leur faire signer un autographe. »

Une fois leur mission terminée, les ramasseurs sortent du court, essoufflés, les joues rougies par l’effort, les genoux couleur terre battue mais toujours, le sourire au bord des lèvres.

Méryll Boulangeat @Meryll_B (Rejoingnez-nous sur Facebook )

Vous avez aimé ? Alors lisez :

Chaise de luxe à Roland Garros

Mickaël Llodra : papa avant tout

Et tous les autres articles « tennis » : C’est ici !

Tagué , , ,

Les petites mains de Rolang Garros

Roland Garros 2014

Roland Garros 2014

Dans l’enceinte de Roland Garros, un jeune homme pousse la porte de l’infirmerie. Il porte, comme de nombreux autres jeunes, un tee-shirt bleu avec l’inscription « We are tennis.com », tenue officielle du ramasseur de balles pendant les Internationaux de tennis de Paris. Il se tient la tête, une bosse commence à apparaître….la suite ici…

Tagué , ,

Chaise de luxe à Roland Garros

Roland Garros 2014 Crédit Photo : Sam Gillet

Roland Garros 2014
Crédit Photo : Sam Gillet

11h22. Roland Garros, pendant les internationaux de France. Manuel Absolu, muni de son accréditation, dépasse la longue file de spectateurs massés devant l’entrée pour se faufiler dans l’enceinte sportive. Les terrains couleur sable de la capitale sont au cœur de l’actualité mondiale pendant deux semaines. Manuel Absolu, lui, est au cœur de l’événement : il est arbitre. A 22 ans il sillonne le monde, de chaises en chaises. Depuis cinq ans, son périple fait étape à Paris. « A l’approche de Roland Garros, je suis super excité. C’est une chance pour moi de pouvoir y participer. Je dors chez moi et le matin quand je me lève c’est pour aller arbitrer des matchs de Roland Garros. »

Manuel Absolu, arbitre à Roland Garros Crédit photo : Méryll Boulangeat

Manuel Absolu, arbitre à Roland Garros
Crédit photo : Méryll Boulangeat

Il est entre 21 heures et 23 heures la veille d’une journée de compétition quand tous les arbitres reçoivent un mail qui leur annonce si ils arbitreront ou pas le lendemain. Manuel a été convoqué pour cette journée. Il sait qu’il arbitrera la troisième rencontre. Mais il ne sait pas encore quel match ni sur quel court pour éviter les problèmes de corruption et de paris en ligne.

Quand il arrive dans l’enceinte sportive, Manuel applique toujours le même rituel. D’abord il va se changer dans un vestiaire situé dans les sous-sols du prestigieux court numéro 1. La tenue officielle des arbitres, grise estampillée Roland Garros, remplace une tenue jean-basket beaucoup plus discrète. Dans les allées, les arbitres se croisent, se saluent, se reconnaissent au milieu de la foule.

 

Roland Garros 2014 Crédit photo : MB

Roland Garros 2014
Crédit photo : MB

Une fois la tenue enfilée, Manuel rejoint la chambre d’appel, lieu de vie des arbitres. C’est ici qu’ils se retrouvent avant et après les matchs. Canapé, boissons, ordinateurs, télévisions. Tout est mis à leur disposition pour qu’ils se ressourcent et se reposent, loin de l’agitation qui règne dans les allées. Toutes les consignes partent de ce lieu. C’est d’ailleurs ce qu’est venu chercher Manuel auprès de son chef : des informations sur le déroulement de sa journée.

Il officiera sur le court numéro 10, un simple Messieurs. « Je suis content de mon match. Il y en a des plus sympa à arbitrer que d’autres et les simples Messieurs en font partis », analyse le quatrième plus jeune arbitre du tournoi de l’édition 2014. 

Roland Garros, entrée du cours numéro 10 Crédit photo : MB

Roland Garros, entrée du cours numéro 10
Crédit photo : MB

Pour un arbitre le problème le plus redouté vient du ciel. « La pluie, c’est le plus stressant, confie Manuel. Tu ne sais jamais à quel moment le match va s’interrompre. Je prends la décision en collaboration avec le juge-arbitre. C’est lui qui est chargé de superviser l’ensemble des matchs. Il a accès aux prévisions météorologiques à la seconde près. Sur le cours, j’ai une oreillette par laquelle nous communiquons dès que c’est nécessaire ». Une oreillette qui s’avère aussi utile dans d’autres circonstances : « quand les joueurs ont un besoin sur le cours, ils passent par moi. Cela peut être pour des boissons, un kiné, une serviette…La dernière fois, on m’a même demandé un plat de pâtes ! »

Avant un match, chaque arbitre se prépare différemment. Manuel, lui, se prépare dans le calme. « Je reste tranquille, je discute avec les autres et je regarde d’un coin de l’œil les matchs en cours. Deux ou trois jeux avant que le match qui se joue sur mon court puisse se terminer, je vais aux toilettes. Un match peut durer plusieurs heures et nous ne sommes pas censés interrompre la rencontre pour aller aux toilettes. Il faut donc faire très attention à son alimentation et à ce que l’on boit en amont.»

Avant chaque match chaque arbitre doit récupérer une étiquette. Ainsi, les organisateurs peuvent contrôler la présence des arbitres avant les débuts de parties.

Avant chaque match chaque arbitre doit récupérer une étiquette. Ainsi, les organisateurs peuvent contrôler la présence des arbitres avant les débuts de parties.

 

Avant chaque match, les arbitres vérifient les filets et les terrains Crédit photo : MB

Avant chaque match, les arbitres vérifient les filets et les terrains
Crédit photo : MB

Trois heures et un repas après son arrivé dans le stade, Manuel commence à arbitrer son match. « J’ai la boule au ventre mais je reste très concentré. Les enjeux sont énormes à Roland Garros pour les joueurs. Il ne faut pas faire d’erreurs. Tout est démultiplié. Et les conditions d’arbitrages aussi. Nous avons les meilleurs juges de lignes et les meilleurs ramasseurs de balles au monde. Nous avons tous les outils pour que tout se passe bien. » En début de quinzaine chaque arbitre se voit attribuer un coach. Un arbitre confirmé qui a pour but de conseiller, de faire le bilan de chaque match et d’évaluer en fin de tournoi son jeune poulain. C’est via ces notes et le mérite que les arbitres gravissent les échelons et finissent un jour par arbitrer sur des courts de légende à l’image du Central de Roland Garros.

Manuel Asolu pendant un match de Roland Garros Crédit photo : MB

Manuel Absolu pendant un match de Roland Garros
Crédit photo : MB

Une expérience que Manuel Absolu a eu l’occasion de vivre pour la première fois cette année lors d’un match d’exhibition. « Il y avait plus de 13 000 personnes. Pendant les changements de côtés il y a eu une ola qui a duré trois minutes. C’était un moment magique, un des plus beau de ma carrière d’arbitre. Tu es là, sur ta chaise, tu regardes la ola et tu profites… » Tout simplement.

Méryll Boulangeat

Tagué , , , , , , , , ,

Chaise de luxe à Roland Garros

Roland Garros 2014 Crédit photo : Sam Gillet

Roland Garros 2014
Crédit photo : Sam Gillet

 

11h22. Roland Garros, pendant les internationaux de France. Manuel Absolu, muni de son accréditation, dépasse la longue file de spectateurs massés devant l’entrée pour se faufiler dans l’enceinte sportive. Les terrains couleur sable de la capitale sont au cœur de l’actualité mondiale pendant deux semaines. Manuel Absolu, lui, est au cœur de l’événement : il est arbitre. A 22 ans il sillonne le monde, de chaises en chaises. Depuis cinq ans, son périple fait étape à Paris. « A l’approche de Roland Garros, je suis super excité. C’est une chance pour moi de pouvoir y participer. Je dors chez moi et le matin quand je me lève c’est pour aller arbitrer des matchs de Roland Garros. » La suite de l’article sur l’arbitre de Roland Garros ici

 

Manuel Absolu, arbitre à Roland Garros Crédit photo : Méryll Boulangeat

Manuel Absolu, arbitre à Roland Garros
Crédit photo : Méryll Boulangeat

 

Tagué , , , , , ,