Pourquoi ces sportifs ont-ils adopté le sans gluten ?

« La rice-party avant l’effort va-t-elle remplacer la traditionnelle pasta-party ? ». Marion Rouxel, diététicienne sportive pour la marque de produits énergétiques, Overstim’s se pose la question. De plus en plus de sportifs se tournent vers ce type d’alimentation. Simple effet de mode ou réel impact sur les performances sportives ? Rencontre avec des sportifs qui se sont convertis au régime sans gluten.

La championne olympique de VTT, Julie Bresset, a adopté une alimentation sans gluten il y a un an et demi.

Julie Bresset a tout gagné en VTT. Championne du monde et championne olympique, elle s’est tournée vers le sans gluten il y a un an et demi. Et ne lui parlez pas de régime :

« J’enlèverai le mot régime. Pour moi c’est une alimentation sans gluten ». Même son de cloche pour Sébastien Chaigneau, spécialiste de l’Ultra-Trail, « je n’aime pas ce mot car le sans gluten ne doit pas se pratiquer dans l’optique d’une perte de poids ».Les deux champions se sont convertis au sans gluten suite à des avis médicaux et des problèmes gastriques. La période de test passée et les premiers effets positifs ressentis, ils ont fini par adopter définitivement ce changement dans leur alimentation quotidienne. « Quand tu as moins de douleur au ventre sur ton VTT, c’est quand même plus agréable », témoigne Julie Bresset. Un constat qui n’étonne pas Madame Rouxel, diététicienne, « les cyclistes sont couchés sur leur vélo, l’estomac et le côlon sont comprimés. Les sports à percussion comme la course à pied, qui souffrent des vibrations à chaque foulée, sont aussi concernés par ce qui touche le système digestif ». Outre un certain confort retrouvé dans la pratique sportive, les avis sont partagés quant à l’impact sur leur performance. Pour celui qui a déjà deux podiums à son actif sur l’UTMB (Ultra Trail du Mont-Blanc), pas de doutes : « Je constate un gain de mes fréquences cardiaques (minimum et maximum). De ce fait, mes performances et ma récupération s’améliorent ». Pour Julie Bresset, c’est un peu différent, « côté performance, si tu n’est pas sensible au gluten, ça n’a aucun impact. Novak Djokovic a fait le buzz en communiquant sur son alimentation sans gluten, mais n’oublions pas qu’il a la maladie coeliaque (autrement dit une intolérance au gluten, ndlr). Pour lui, ce n’est pas un choix mais une nécessitée. Nous sommes tous différents. Il ne faut pas en faire tout un plat et savoir écouter son corps ! ».

Un effet de mode ?

L’écoute de son corps et de ses sensations est une des qualités premières chez les sportifs de haut niveau qui ont parfois tendance à se perdre au milieu des nombreuses préconisations qu’ils reçoivent. Médecins, diététiciens, kinés, les sportifs sont de mieux en mieux entourés et conseillés. L’alimentation devient un des facteurs de la performance et comme l’explique Marion Rouxel, le fait de « cadrer son alimentation par des interdits alimentaires peut donner l’impression de mieux maîtriser son corps, ce qui est rassurant pour un sportif. A haut niveau, il peut facilement y avoir un effet boule de neige.»

Sébastien Chaigneau, l’ultra trailer aux deux podiums sur l’UTMB carbure lui aussi au sans gluten.

Un risque de désocialisation ?

Un mode de vie qui n’est pas toujours facile à assumer pour les sportifs de haut niveau qui passent beaucoup de temps en déplacement, loin de leur cocon familial. « Au début on a tendance à penser que l’on va s’exclure de toute vie sociale, mais ce n’est pas du tout le cas, confie Chaigneau. Il faut juste continuer à sortir normalement en s’adaptant à la situation. En France ce n’est pas toujours simple mais dans certains pays, c’est un jeu d’enfants. Aux Etats-Unis, il y a des magasins bio, sans gluten, sans lactose et végétariens aussi importants que les grandes enseignes chez nous. Au Japon, c’est super simple puisqu’ils mangent beaucoup de produits sans gluten. Sinon, je prends l’option de cuisiner moi-même.» Julie Bresset, elle aussi, fait preuve d’anticipation pour concilier sa vie de sportive baroudeuse et son régime alimentaire particulier : « Mon équipe est au courant et le staff gère pour qu’il y ait du riz. Généralement il y a tout ce qu’il faut dans la « caisse » nourriture de mon team ». Alors que de nombreux sportifs se convertissent à ce type d’alimentation, les marques proposent des produits énergétiques sans gluten. « Nous avons aujourd’hui la gamme la plus large du marché avec plus de 400 références, souligne Marion Rouxel, diététicienne de la marque Overstim’s. Et nous continuons d’innover pour s’adapter aux besoins des sportifs en lançant chaque année une dizaine de nouveautés.»

La marque Overstim’s propose et travaille sur une gamme complète de produits sans gluten.

L’alimentation est un des facteurs de réussite qui propulsent les sportifs au rang de champions. Certains d’entre eux voient dans une alimentation pauvre en gluten une des clés de la réussite et ressentent de réels bienfaits dans leur nouveau fonctionnement. Mais ce n’est pas encore la recette magique qui transformera les athlètes de demain en champions olympiques !

Capture d’écran 2015-10-23 à 16.59.08

Méryll Boulangeat @Meryll_B

Plus d’articles sur l’alimentation des sportifs ici : Manger, un plaisir de sportifs ou À chaque sport ses habitudes alimentaires

Retrouvez le sport entre les lignes sur Facebook

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , ,

3 réflexions sur “Pourquoi ces sportifs ont-ils adopté le sans gluten ?

  1. merci pour ces informations

  2. Zoé dit :

    Votre souligne un point clef ! L’intestin du sportif souffre beaucoup au cours de l’effort physique.
    Etudiante en diététique j’ai eu l’occasion de découvrir le livre d’un des mes enseignants qui aborde la notion de porosité intestinale retrouvée chez les athlètes.
    Jérôme MANETTA présente dans son ouvrage des recommandations et/ou corrections à effectuer pour protéger le système digestif des sportifs. On retrouve également un chapitre très intéressant: Gluten: poison des sportifs ?

    Je précise que son expertise est totalement indépendant du lobbying industriel et ne « force » donc pas les lecteurs à acheter des compléments alimentaires !: comme on le retrouve très souvent sur ce thème…

    Le livre s’intitule: Micronutrition et Nutrithérapie du sportif: Optimisation des performances (Sparte éditions; 2017).

    J’ai trouvé un lien sur le net: http://nutriformation.free.fr/livre_sur_la%20micronutrition%20et%20la%20nutritherapie%20du%20sport.htm

    Bonne continuation à tous !

  3. Rom dit :

    Bonjour,

    Pour compléter cet article, je me permets de vous diriger vers un article dans lequel sont dévoilés les 8 secrets alimentaires de Novak Djokovic, le champion de tennis qui a décidé de bannir le gluten de son alimentation :
    http://manger-gagner.fr/8-secrets-alimentaires-de-novak-djokovic-gluten/
    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :