Deux Lamy-Chappuis à Sotchi !

La « petite Sibérie ». C’est ainsi que l’on surnomme le village de Bois d’Amont, dans le Jura. Entouré de deux lacs, à quelques kilomètres de la frontière suisse, le petit village est moins connu pour ses beaux paysages que pour ses champions. Ils seront 5*, sur les 1669 habitants de la commune, à prendre le départ des Jeux Olympiques de Sotchi. Parmi eux : deux cousins, deux destins. Le premier n’est autre que le porte-drapeau de la délégation française : Jason Lamy-Chappuis. Le second, Ronan Lamy Chappuis, découvrira l’univers olympique pour la première fois. Une fierté pour leur oncle René Lamy-Chappuis : « je ne sais pas si les Bois d’Amonier se rendent compte de la chance qu’ils ont d’avoir autant de sportifs aux Jeux! ».

Jason entouré de son oncle René, sa tante Véronique et sa cousine Justine.

Jason entouré de son oncle René, sa tante Véronique et sa cousine Justine.

Jason, 27 ans, est spécialiste du combiné nordique. La discipline comprend une épreuve de saut à ski et une épreuve de ski de fond. Champion olympique à Vancouver, double champion du monde en individuel et en équipe, il rêve de décrocher d’autres récompenses dorées. Malgré un début de saison mitigé (3 podiums « seulement » dont 2 victoires), René ne remet pas en cause l’objectif de son neveu : « c’est vrai que son début de saison est un peu compliqué. Mais on sait qu’il est toujours là. Il est assez intelligent pour gérer sa course des jeux ». Pour René, cette gestion des compétitions fait la différence sur les skis, «  Sa force c’est qu’il est capable de tout analyser, de gérer son effort ». Sur les skis, il analyse. Mais dans la vie, il est comment Jason ? « Jason, c’est la simplicité. Il est très, très gentil. Quand on se retrouve en famille, il ne se prend pas la tête. »

Ronan, 20 ans, sera le seul représentant français en saut à ski. « Le saut, c’est le parent pauvre de la Fédération Française de Ski, explique son oncle. Ils ne sont que deux ou trois en France à le pratiquer. Ils ont très peu de budget. » Même si ce n’est pas tous les jours évident, cette situation ne freine pas Ronan pour autant. « Il a beaucoup progressé cette année, raconte René. Je pense qu’il a pris conscience qu’il était capable de le faire. Il a gagné deux ou trois mètres. » Deux ou trois mètres qui ont fait la différence et qui lui ont permis de se hisser plusieurs fois parmi les 30 meilleurs mondiaux. Si, pour René, Jason représente « la simplicité », Ronan, lui, « c’est la persévérance ». « Le saut à ski c’est vraiment difficile, argumente René. A deux mètres près t’es bon ou t’es pas bon ! Ca se joue à rien. Les français rivalisent avec des nations dont c’est presque le sport national. »

Ronan entouré de son oncle René, sa tante Véronique et sa cousine Justine.

Ronan entouré de son oncle René, sa tante Véronique et sa cousine Justine.

Gagner quelques mètres demande du temps. Et ne plus être identifié, par les journalistes, comme « le cousin de… » aussi ! « Au début, les journalistes l’appelaient Jason. Je crois qu’aujourd’hui ça va mieux et qu’il s’est habitué », confie René. Une situation facile à admettre puisque les cousins s’entendent très bien. « Il y a une vraie complicité entre eux, témoigne leur oncle. Ils s’entraînent ensemble. Jason demande même  des conseils techniques à Ronan ! ».

Un bonheur pour cet oncle, passionné de glisse, qui a sa technique pour ne manquer aucune compétition : « tous les week-ends, on enregistre Eurosport en continu. Pendant ce temps-là,  on va skier en famille, raconte-t-il. Le soir, en rentrant, on regarde la cassette jusqu’à ce qu’elle soit finie. Saut, combiné, biathlon, alpin… On suit tout. » Le cirque blanc n’a donc plus aucun secret pour la famille Lamy-Chappuis. Mais c’est bien devant le combiné nordique et le saut à ski qu’ils vivront le plus d’émotions pendant les jeux de Sotchi.

* en plus de Jason et de Ronan, Sébastien Lacroix (combiné nordique), Cyril Miranda et Aurore Jean (ski de fond) font partis de la sélection olympique.

Méryll Boulangeat

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “Deux Lamy-Chappuis à Sotchi !

  1. boulangeat dit :

    Encore un article bien sympa à lire,et avec deux vidéos cette fois-ci….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :