Mathilde : « ma sœur, Marion Josserand, aux Jeux Olympiques ! »

Marion Josserand Crédit Photo : Gilles Baron

Marion Josserand
Crédit Photo : Gilles Baron

Le 24 février 2010 dans le petit lieu-dit de « La Bathie », au milieu des montagnes Iséroises, une famille va vivre une soirée riche en émotions ! Nous sommes dans la maison des Josserand. Serge, le papa, Sylvie, la maman, Mathilde, la grande sœur, Kanelle, la chienne et Chacha le chat (!) n’auraient loupé ce rendez-vous pour rien au monde. Ce soir, un autre membre de la famille passe à la télévision : Marion, la fille cadette, prend part à ses premiers Jeux Olympiques, en skicross. Tous réunis sur le canapé, la tension est palpable. Marion passe les tours et accède à la finale pour finir par décrocher la médaille de bronze. Une première pour le skicross tricolore. « On a tous gueulé ! Mon père s’est agenouillé devant la télé. Moi, j’ai pleuré, confie Mathilde. On recevait des coups de téléphone de tous les côtés. Ca n’arrêtait pas de sonner à la maison. Puis un copain est monté à la maison avec une bouteille de champagne. C’était vraiment génial ! ».

Quatre ans plus tard, Marion sera au départ du skicross de Sotchi… et sa grande sœur devant la télévision. « Je suis contente pour elle qu’elle y retourne, raconte Mathilde. Dans la vie d’un sportif faire les Jeux Olympiques, c’est une chance. »

Marion, la brune et Mathilde, la blonde

Marion, la brune et Mathilde, la blonde

Deux sœurs que tout oppose. L’une est brune, l’autre est blonde. L’une vit du sport et pour le sport, l’autre n’y voit qu’une activité très occasionnelle. Pourtant la complicité est frappante. Sœurs et amies à la fois, Mathilde et Marion se voient très régulièrement. Tous les sujets sont évoqués entre les deux sœurs. Tous ? Sauf un peut-être… « Avec ma mère, on ne lui parle pas trop de ski, confesse Mathilde. On évite le sujet et c’est volontaire. Ce n’est pas que je ne m’y intéresse pas, c’est juste que quand elle est avec nous, ça la sort du ski. Sinon toute la journée, elle a le ski dans la tête. »

Toute la journée, tout le temps. Marion est une hyperactive. « Elle est impliquée à 100% dans ce qu’elle fait. Pour l’instant, sa vie c’est le sport. Elle a du mal à lâcher prise. Même quand on lui dit de se reposer, elle n’arrive pas à s’arrêter. »  Et les blessures à répétition ne sont pas là pour arranger les choses. Depuis les derniers Jeux Olympiques, Marion s’est fait opérer 3 fois, a subi une dizaine d’infiltrations sur un genou toujours fragile à l’heure actuelle. « C’est difficile pour elle. Parfois, j’ai l’impression qu’elle n’a pas de chance. Chaque fois qu’elle arrive au niveau, qu’elle réussit à remonter la pente, elle se refait mal. » Une série de blessures qui aurait pu avoir raison de la skieuse. Mais Marion a tenu bon. La douleur éternellement présente, elle continue d’avancer.  « C’est une guerrière, lance sa sœur. Elle est très têtue. Quand elle a une idée en tête, elle ne lâche rien. Elle va au bout des choses. » Derrière ce sourire timide et ce visage fin se cache un fort caractère. « Même si elle peut paraître froide, admet Mathilde, elle est hyper sensible. Elle garde tout pour elle, il faut creuser pour se rendre compte que beaucoup de choses la touchent. »

Ultra talentueuse, Marion est une touche-à-tout. Football, hockey-sur-glace, boxe, le sport c’est son truc. Pour Mathilde, « c’est une passionnée et une compétitrice avant tout ». Marion est toujours à la recherche de nouvelles confrontations. Pour elle, c’est un jeu. Toute la journée, tout le temps, elle aime lancer des défis aux personnes qui l’entourent. Défis aussi divers que variés. Mais à ces petits jeux là, elle n’est pas toujours la meilleure ! Un problème pour celle qui déteste perdre : « depuis toute petite, elle est mauvaise perdante. Même quand on jouait à des jeux de société, elle tapait une crise si elle perdait. Je me rappelle d’une fois où elle a fait des spasmes du sanglot. Elle était tellement en colère qu’elle s’est arrêtée de respirer et qu’elle est tombée dans les pommes ! »

Bien que Marion l’ignore, Mathilde prend son rôle de grande sœur très à cœur et la suit de près. « Je regarde Ski Chrono (ndlr : site consacré aux sports d’hiver) pour savoir quand elle part en compétition. Et quand elle est en course, j’y pense tout le temps. Si je suis au boulot, je regarde toutes les heures mon portable pour voir où elle en est.»

L’avantage des Jeux Olympiques, c’est que Mathilde pourra suivre la course en direct à la télévision avec, on l’imagine, la boule au ventre !

Méryll Boulangeat

Marion Josserand Crédit Photo : Gilles Baron

Marion Josserand
Crédit Photo : Gilles Baron

Publicités
Tagué , , , , , ,

Une réflexion sur “Mathilde : « ma sœur, Marion Josserand, aux Jeux Olympiques ! »

  1. Jacqueline kerrigone dit :

    Bravo bravo superbe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :